Stock épuisé.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Newsletter

 

Prières et révélations, un message important

Editions Exclusif
978-2-8489-1086-4
Le 3e Secret de Fatima

photos non contractuelles

Neuf (18.00 / Unité) 18.00 T.T.C.
en stock

Quantité

Alerte réapprovisionnement
Recevez une alerte par email dès que votre choix sera de retour en stock
Votre e-mail*:

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Détails Produit

Auteur : Emilie Bonvin
13 mai 1917 à Fatima, petit village du Portugal.
Trois petits bergers : Lucia 10 ans, Francesco 9 ans et Jacintha 7 ans sont témoins de mystérieuses apparitions au lieu dit la Cova da Iria. Ce jour là, ils perçoivent pour la première fois un message dont la teneur ne peut en aucun cas avoir été inventé par de si jeunes enfants.
Ils affirment rencontrer la Vierge à dates fixes et que celle-ci communique avec la petite Lucie. Elle lui dévoile des secrets importants concernant l’avenir du monde.
Les dates des apparitions connues, ce sont des centaines, des milliers puis des dizaines de milliers de personnes qui se pressent à la Cova da Iria. Là, tous constatent de visu, que des événements exceptionnels s’y produisent. Ils en sont les témoins et les authentifient ­ ­— s’il en était besoin —, aux yeux du monde entier.
Tous les messages et les conversations de la Vierge avec la petite Lucie sont relatés ici. Cette dernière pose des questions relatives à l’avenir de ses petits amis et elle obtient des réponses précises et parfois troublantes.
Notre Dame de Fatima délivre un message d’une importance capitale sur l’avenir du monde. Il comporte trois parties dont les deux premières seront révélées des années plus tard par la petite Lucia dos Santos, devenue « Sœur Lucie » en juillet et août 1941. Rédigeant son troisième Mémoire sur les apparitions, elle précise, pour la première fois : « Le secret comprend trois choses distinctes et j’en dévoilerai deux. » La troisième partie ne fut révélée qu’en l’an 2000. Sujette à controverses, elle est publiée ici pour la première fois dans son intégralité.
Il y va du salut de notre Terre Mère. Et nous en sommes tous conscients. Pourquoi l’Église ne reconnut officiellement les faits qu’après treize années d’enquêtes menées avec une minutie toute particulière ?
Gardons dans le cœur que Marie nous a été donnée comme « canal de miséricorde ». Ses messages doivent être entendus. Répondons-lui par la prière.
Toutes celles répandues dans les pages de ce livre révèlent un témoignage sincère qui revêt pour chaque chrétien une importance toute particulière car les temps sont incertains.